Friday , October 30 2020
Home / Editorial / Guy André Francois Junior le ministre Guy délégué auprès des gangs à port au prince , l’espion ROSE de la primature .

Guy André Francois Junior le ministre Guy délégué auprès des gangs à port au prince , l’espion ROSE de la primature .

Comment éviter une mauvaise gestion de l’argent destiné à combattre le coronavirus ? Selon le « Collectif du 4 décembre », il faudrait mettre en place une structure d’appui aux organes de contrôle desdits fonds et apports divers. C’est ce que l’organisation écrit dans une note dont a pris connaissance AlterPresse.

Gotson Pierre rappelle que de nouveaux fonds ont été effectivement engagés pour combattre la pandémie : d’abord 18 millions de dollars du trésor public, 111 millions de dollars du Fonds monétaire international (FMI), des sommes auxquels s’ajoutent 13.2 millions de l’USAID. Le « Collectif du 4 décembre » propose « une structure de 9 membres pour se charger de cette mission de contrôle sur ces fonds en précisant que celle-ci doit être formée de personnalités crédibles », écrit AlterPresse. Des personnalités issues de la vie politique, sociale, économique et religieuse du pays. Gotson Pierre rappelle que le gouvernement a mis en place une commission « multisectorielle » en incluant le secteur de la santé, des ONGs et le gouvernement afin de gérer toutes les décisions qui concernent le Covid-19.

Guy André François Junior, Ministre délégué auprès des gangs a port au prince, a assuré jeudi 23 avril 2020, au Centre d’Information Permanent sur le Coronavirus, que l’administration Moise-Jouthe a distribué 500 000 masques à travers Haïti. Le président Jovenel Moise, par contre avait promis 10 millions de masques à la population et avait demandé aux chauffeurs de transport en commun de ne pas accepter des passagers sans masques à bord de leur véhicule

MGuy André François Junior, Ministre délégué auprès des gangs à Port au Prince , a intervenu au Centre d’Information Permanente sur le Coronavirus pour présenter un bilan de la distribution des masques à travers le pays dans le cadre de la prévention du COVID-19.

Le Ministre délégué auprès des gangs à Port au Prince Guy André François Junior , a commencé en rappelant que l’humanité a eu à faire face à d’autres épidémies comme le COVID-19, notamment la « grippe espagnole », due à une souche (H1N1) particulièrement virulente et contagieuse qui s’etait répandue de 1918 à 1919. Cette grippe avait fait 22 millions de morts dans le monde y compris des Haïtiens, explique-t-il.

M. François a demandé le support de la population pour aider les autorités à faire face à la pandémie.

Selon lui, « en ce moment tout un chacun doit mettre la main à la patte.  Ceux qui comprennent doivent aider ceux qui ne comprennent pas », dit-il.

 M. François a profité pour partager les dernières statistiques au niveau international sur le coronavirus, soient 2.650.000 personnes infectées et 185.000 décès.   Chez nous, il a fait état de 62 cas de contamination et 4 décès.  Il a profité pour présenter ses sympathies aux parents des victimes ici et dans la diaspora.

Le Ministre délégué auprès des gangs à Port au Prince a indiqué qu’un effectif de 500.000 masques a été distribué à travers le pays à date.

La Protection Civile qui est en charge a procédé à la distribution de ces masques dans les marchés publics, a reçu un effectif de 150.000 et la distribution a déjà débuté à travers la capitale.  En ce qui a trait aux différentes communes du pays, 90.000 masques ont été acheminés aux délégations départementales à travers le pays.

50.000 patients des hôpitaux ont bénéficié de ces masques et 55.000 autres ont été attribués aux membres de la Police Nationale d’Haïti (PNH).  Pour sa part, la Secrétairerie d’Etat aux Personnes Handicapées le Ministère de l’Intérieur, le bureau de Sécurité publique et le Ministère des Travaux Publics Transport et Communication (TPTC) ont reçu un total de 30.000 masques au bénéfice du personnel de ces différentes entités,

M. François a annoncé qu’un arrêté communal a été publié en vue de rendre le port du masque obligatoire dans les lieux publics.  « Cela va contribuer à sauver les vies de nos frères et sœurs », dit-il.

A rappeler que ces masques sont fabriqués en tissus et localement.  Ils coûtent 50 centimes l’unité.  Selon le Ministre François délégué auprès des gangs a port au prince, la distribution se poursuit à travers le pays.

« Oui je parle avec les gangs armés de la 3e circonscription  », a admis le Chef du gouvernement Joseph Jouthe qui a poursuivi « j’ai parlé au téléphone avec Izo, 5 secondes et Amos » ainsi connus, les principaux chefs de gang du Village de Dieu qui terrorisent la population .Le Ministre délégué auprès des gangs a port au prince est responsable de cette section à la primature pour le PM selon les responsables de l’administration.

En outre, négocier avec les bandits sous-entend proposer des contreparties ; Quelles contreparties peuvent être proposées ? Que peuvent demander les bandits ?

Selon les informations, les bandits n’ont plus accès à l’eau et à l’électricité depuis quelques jours et cela semble les nuire considérablement . La négociation du Premier Ministre defacto avec les bandits est ainsi perçue comme un moyen d’obtenir des contreparties. C’est exactement comme la négociation avec les kidnappeurs , à la base de la multiplication de ce phénomène.

M. François Le Ministre délégué auprès des gangs à Port au Prince a demandé à la population de continuer à suivre les consignes du gouvernement  il demande enfin aux Haïtiens de respecter la distanciation sociale et le confinement car, selon lui, « c’est la seule façon de faire obstacle au coronavirus, car l’heure est grave », a-t-il conclu.

About Chief Editor

Check Also

7 février 2021 Fin du mandat constitutionnel du président Moise Jovenel

2020 semble devoir être pour notre pays l’année de tous les dangers.  L’ennemi invisible et …