Thursday , November 21 2019
Home / Featured / Le Collectif 4 Décembre s’insurge contre l’appel à l’OEA lancé par le Président Jovenel MOISE !

Le Collectif 4 Décembre s’insurge contre l’appel à l’OEA lancé par le Président Jovenel MOISE !


Le « texte »publié dans les colonnes du Miami Herald le 12 juillet 2019 et signé par Monsieur Jovenel Moise, actuel Président de la République d’Haïti ne finit pas de faire couler de l’encre. Titré « If Haiti gives me a government, we can work together toward a better future”, ce texte destiné à l’international livre la triste image d’un chef d’Etat dépassé par les événements cherchant à rendre l’opposition responsable de sa débâcle et détruisant les institutions dont il est sensé garantir la bonne marche. La Cour Supérieure des Comptes et du Contentieux Administratif (CSC-CA) n’est pas épargné dans cette vague de signaux de détresse lancés par le Chef d’Etat plus soucieux de finir son mandat que de veiller à la souveraineté nationale. Le Collectif 4 décembre crie au scandale.


Dans une  note de presse publiée le 14 juillet 2019, l’organisation à but non lucratif et œuvrant pour une garantie collective sur le plan national des droits et libertés dit prendre « acte de la déclaration de l’actuel président d’Haïti, SEM Jovenel Moise, faite au journal MIAMI HERALD (10-12 juillet) et reportée par LE NOUVELLISTE des 13-14 juillet 2019. Dans ladite déclaration le Président Moise sollicite de l’Organisation des Etats Américains (OEA) l’envoi dans notre pays d’une commission d’audit qui devrait travailler sur le dossier PetroCaribe, rejetant par ainsi le rapport de la Cour Supérieure des Comptes et du Contentieux Administratif.» 
Le collectif dénonce l’attitude du Chef de l’Etat qui à ses yeux « déshonore, vilipende, dégrade et trahit nos institution ». Voyant dans cet appel à l’OEA un énième signe que le Président n’est pas à la hauteur pour faire face aux nombreux défis et mettre fin à la crise « Le Collectif du 4 Décembre s’oppose catégoriquement à cette démarche et demande à toutes ses organisations-sœurs de la Société Civile et à toutes les forces vives de la nation de faire front commun face à cette infamie ».


Rappelons que la majorité présidentielle du Sénat avait organisée une séance sans la présence de leurs collègues de l’opposition pour expédier le rapport de la Commission Ethique et Anti-corruption sur les Fonds PetroCaribe à la CSC-CA. Pour justifier cette démarche ils avaient présenté la CSC-CA comme la seule institution détentrice du pouvoir de faire l’audit. Avec la publication du rapport indexant le Premier citoyen de la Nation, ce dernier cherche à mettre l’institution de coté et fait appel de l’OEA qui a toujours fait montre de son support infaillible à l’équipe Tèt Kale.

Sent from my iPhone

About Chief Editor

Check Also

Seventh grade Paper Topics

Similarly, it’s quite true that firms that provide creative writing composition providers at quite reduced …